02.03.24—30.06.24
Lieu: argos

Herman Asselberghs: Time Wasted

exposition
Herman Asselberghs As If In A Dream the artists 1

Au cours des dernières décennies, Herman Asselberghs a méticuleusement construit une œuvre audiovisuelle internationalement diffusée dont le travail se concentre sur le questionnement des complexes relations entre le son et l'image, le monde et les médias, la poétique et la politique. Avec cette exposition solo, l’artiste bruxellois présente quatre nouvelles œuvres. Time Wasted s’inspire de l'environnement des écoles supérieures de cinéma, plus particulièrement de la formation cinéma sur le campus bruxellois de LUCA School of Arts où l’artiste travaille depuis un quart de siècle.

La proposition de réaliser un documentaire de format cinéma dans et autour de l’école s’est transformée au bout de quatre ans en trois œuvres cinématographiques sous forme d’installation - réalisées avec des jeunes diplômés, notamment le caméraman, le technicien de l'image et le concepteur du son – et une publication qui peut être emmenée par le.a visiteur.euse. La question initiale des différences et des similarités entre la salle de classe et le cinéma a graduellement laissé la place à la question de l’attention. En ces temps d'attention dispersée, il n’est évident ni en tant que spectateur de cinéma ni en tant qu’étudiant de susciter ou de maintenir son attention. Avec ses écrans multiples, ses projections simultanées et ses spectateurs en mouvement, l'espace d'exposition est le lieu de prédilection pour prêter plus d’attention à l'attention.

L’attention des autres renforce la nôtre mais si on s’obstine à regarder quelqu’un qui suscite l’attention, on la fixe ou l’épie, et cela revient en fait à l’interrompre et la déranger. Seule l’image filmée ou enregistrée nous permet de regarder discrètement et sans être dérangés ce long moment qui nous échappe dans la vie de tous les jours. Un long moment "sans signification" qui est coupé ou sauté dans les films puisqu’il n’a pas de fonction narrative. Il ne se passe rien ou il n’y a rien à voir. Une perte de temps, en quelque sorte.

Durant les dernières années, l’artiste a réalisé 20 portraits d’étudiant.e.s. Ces portraits sans paroles, Times 2, sont présentés simultanément sur deux écrans dans la salle d’exposition. Sans début ni fin fixe, le.a. visiteur.euse peut entrer et quitter librement la projection. Nous ne savons pas ce qui se passe dans la tête, le cœur et la vie des étudiant.e.s. Une personne attentive est complètement en elle-même ou entièrement avec elle-même, et en même temps hors d’elle ou à l’extérieur d’elle. Tout comme les visiteur.euse.s attentif.ve.s, les étudiant.e.s sont à la fois ici et maintenant et ailleurs. Il s’agit d’une image de pure attention, ou d’une pure image d’attention.

Avec Leçon d'objet / Object Lesson, l'artiste détourne l'attention de la personne portraitée vers la caméra utilisée pour réaliser les portraits. Le lieu de tournage est l'école, les rôles principaux sont attribués aux élèves. Le titre du film fait référence à la méthode d'enseignement traditionnelle qui consiste à présenter un objet quotidien en nommant ses caractéristiques et ses propriétés. L'examen détaillé de la chose physique sert ainsi à comprendre certains concepts abstraits. Cette leçon d'objet prend la caméra comme point de départ pour une réflexion sur notre traitement des images, sur l'attention et la recherche de l'attention, sur l'importance de la “perte" de temps. Dans les mains d'Asselberghs, le film devient une construction dont les fondations et mécanismes de réalisation restent visibles, une construction dont on perçoit toutes les articulations dans l’image comme dans le son.

Dans As If in a Dream, Asselberghs crée un portrait du spectateur attentif sur place, en quelque sorte. Sans images et entièrement constituée de texte, cette projection s'adresse en silence au spectateur. Le film et nous. L’acte de visionnage et l’expérience cinématographique sont influencés par la tension entre la progression continue d’une installation et la finalité inévitable d’un film. Manifeste, manuel ou mantra ? Notre portrait, notre choix.

This Sentence Will End met le ton de l'exposition. Un échantillon d’attention. Nous et un livret. Nous dans un livret. Nous avec un livret. Servez-vous.

A la demande de l'artiste, on ne mentionne pas la durée des films présentés. Cela empêcherait la perte de temps.

Un programme public a été compilé dans le cadre de Time Wasted et se déroulera tout au long de la durée de l’exposition avec e.a. des sessions peer to peer, des tables rondes, un programme de films d’étudiants dans notre annex(e) et un atelier dédié aux dynamiques de distribution. Le programme argos 📺 fera également écho aux thèmes de l’exposition jusqu’en juin. Gardez un œil sur notre site web pour plus de détails.

Lire l'interview avec Herman Asselberghs

Time Wasted fait partie du projet de recherche doctoral Film School Time, Intermedia Research Unit, LUCA School of Arts & Lieven Gevaert Centre, KU Leuven – UCLouvain. L’exposition et son programme public ont été réalisés grâce au soutien de nos partenaires.

Cette exposition a lieu au premier étage et est accessible uniquement via deux escaliers droits en acier. Vous trouverez plus d’informations sur l’acces à notre bâtiment ici.